Accueil » CAPITALISATION » Le RODEB fête 10 ans de combat

Le RODEB fête 10 ans de combat

Crée en 2005, le Réseau des organisations pour le développement de l’éducation au Burkina Faso (RODEB) souffle ses 10 bougies, comme d’ailleurs son principal partenaire, le Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique de l’Ouest (PRODERE AO). Le 19 mars 2016 à Ouagadougou, ils ont célébré une décennie de lutte commune en faveur de l’éducation de qualité pour tous.

« 10 ans de contribution à la promotion d’une éducation de qualité pour tous au Burkina Faso : Bilan et perspectives ». C’est sous ce thème que le Réseau des organisations pour le développement de l’éducation auRetour ligne automatique
Burkina Faso (RODEB) a célébré son anniversaire avec à ses côtés son partenaire, le Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique de l’Ouest (PRODERE AO) qui a le même nombre d’années.

Genèse de la structure avec le Président du RODEB, Yembi AlbertRetour ligne automatique
Béréwidgou : « Premier trimestre de l’année 2005, 12 associations et organisations de la société civile, actives en éducation, entamèrent la réflexion stratégique sur leur contribution à l’amélioration de l’offre éducative au Burkina Faso. Ainsi le 11 octobre de la même année elles portèrent sur des fonts baptismaux le Réseau des organisations pour le développement de l’éducation au Burkina Faso (RODEB) avec pour ambition fondamentale de contribuer à la promotion d’une éducation de qualité pour tous en s’appuyant sur les politiques nationales en matière d’éducation au Burkina Faso. Aussitôt créé, le RODEB fera partie de cinq autres réseaux ouest-africains du Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique de l’Ouest (PRODERE AO). Ce programme collectif de coopération entre les OSC du Sud (Bénin, Burkina, Mali, Niger et Sénégal) et celles du Nord (France) placé sous la tutelle de Solidarité Laïque en France et soutenu depuis 2005 par le ministère français des Affaires étrangères puis par l’Agence française de Développement (AFD) ».

Mais en une décennie qu’est-ce qui a été fait ? Selon les membres du comité de pilotage, il y a bien de sujets de satisfaction aux plans institutionnel et programmatique. Retour ligne automatique
Au titre institutionnel on peut citer : l’accroissement du nombre des membres de 12 à 32, la constitution d’une cellule de coordination nationale composée de cadres salariés avec obligation de résultats, l’insertion dans le paysage des acteurs du système éducatif, la signature de conventions de partenariat avec le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) et le ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale (MASSN). Retour ligne automatique
Au plan programmatique, la mise en oeuvre du programme du réseau s’est opérée à travers la stratégie de faire faire et le dispositif opérationnel assis sur les quatre groupes thématiques que sont l’éducation de base, l’éducation non formelle, la petite enfance et le handicap/éducation inclusive. Le RODEB a bénéficié du PRODERE AO d’appuis à travers les mécanismes de financement suivants : le Fonds d’appui aux initiatives locales (FAIL) de 2006 à 2014 pour l’accompagnement annuel des OSC à la réalisation de leurs projets d’éducation ; le Fonds d’appui aux initiatives pédagogiques nationale (FAIP-N) en 2005 en faveur des organisations membres pour la réalisation de leur projets ; le Fonds d’appui aux initiatives transnationales (FAIT) à partir de 2015 pour mutualiser les expériences réussies entre réseaux de l’espace PRODERE AO.

La cérémonie a été présidé par la conseillère technique du Ministre de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation, Katherine Kaboré

La cérémonie a été présidé par la conseillère technique du Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Katherine Kaboré

Le 31 mars, PRODERE AO prendra fin, mais la relève sera assurée par unRetour ligne automatique
nouveau programme dénommé « Tous pour une éducation de qualité » (TOP EDUQ). Et dans ce cadre le RODEB s’assigne de nouveaux objectifs :Retour ligne automatique
assurer son autonomie financière par la diversification et la pérennisation de ses sources de financements, assurer son autonomie stratégique pour plus de visibilité, crédibilité et d’influence… la responsable administrative et financière de la coordination de PRODERE AO, Marine Casaux Bussière, s’est félicitée des résultats atteints et encourage le RODEB à maintenir le cap tant les défis sont énormes. Même son de cloche chez la conseillère technique du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Catherine Kaboré, qui a salué la contribution du réseau dans le système éducatif burkinabè à travers des innovations. « Vous avez une vision holistique de notre système éducatif qui touche toutes les couches sociales », a-t-elle souligné.

Abdou Karim SawadogoRetour ligne automatique
L’OBSERVATEUR PAALGA N° 9080 DU MARDI 22 MARS 2016


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :