Accueil » ACTUALITE A LA UNE » L’incivisme:  » ….Pour éradiquer ce fléau, il faut agir à la base…. »

L’incivisme:  » ….Pour éradiquer ce fléau, il faut agir à la base…. »

Plusieurs acteurs de l’éducation étaient présents à la cérémonie de  clôture des activités du consortium Education de base et Education non formelle sur la promotion de la citoyenneté et la culture de la non-violence. Les élèves, directeur, autorités administratives et coutumières étaient de la partie. Quelques uns se sont exprimés sur lesdites activités.

  Madame HIEN filipine, directrice de l’école primaire Zoodonoma: L’incivisme est grandissant dans la ville de koudougou. Il y’a même une culture de la violence tant dans le milieu scolaire que le milieu de la société. Avec l’implication réelle et sincère de nous enseignants, nous pourrons venir à bout de ce phénomène.  L’activité des groupes thématiques du RODEB est donc salutaire. Au regard de  l’incivisme qui sévit actuellement,  il est plus que urgent d’organiser de rencontres de ce genre pour essayer de réguler ce qui n’est plus. Pour éradiquer ce fléau, il faut agir à la base. C’est surtout dans le milieu scolaire qu’il faut s’attarder.

 

Daniel Yaméogo, Directeur de l’école primaire du secteur 10-AL’incivisme à koudougou est surtout caractérisé par le non-respect des valeurs, des adultes, des symboles de l’Etat. Cependant il faut noter que ce n’est pas seulement à l’école que l’on constate l’incivisme. Avec la situation actuelle qui prévaut, je puis dire que la contribution des Groupes thématiques du RODEB vient à point nommé. S’il y’a du suivi, ceci sera très bénéfique dans la lutte contre ce phénomène grandissant.

 

Thierry yameogo, élève à l’école Centre B : On a parlé de l’incivisme. Je dois pas bruler les biens communs, et je dois respecter les symboles de l’Etat.

 

Ouédraogo Abdoul : On nous a expliqué que le civisme est le respect d’un citoyen envers sa patrie. Le civisme est le comportement positif du citoyen. Je connais des gens qui brulent les feux tricolores et qui ne respectent pas les personnes âgées.

 

Amidou SORE : Haut-Commissaire de la province du Boulkiemde: La série d’activités entamées par les groupes thématiques du RODEB et qui s’en close ce matin consistait àsensibiliser les plus jeunes sur la citoyenneté, la culture de la non-violence. Cette initiative est beaucoup appréciée.  Il est intéressant de voir  des associations œuvrer dans le domaine surtout que nous sommes témoins ces temps-ci des comportements déviants en milieu scolaire. Nous exprimons donc notre reconnaissance à l’organisation.  Les acteurs en charge de la protection des droits humains, du civisme étaient présents. Nous avons aussi constaté  que l’enseignement préscolaire et primaire étaient représentés. Je pense qu’on ne peut travailler sans l’implication de ces différents acteurs. Les autorités religieuses étaient représentées, ainsi que le médiateur du faso d’où je pense que l’essentiel des acteurs pouvant travailler à  un civisme en milieu scolaire étaient présents ce matin.

 

Le représentant du chef  Baongho de Dapoya : Nous sommes très heureux de la tenue de cette activité de ce matin.  Il est très interessant  d’orienter la sensibilisation vers les enfants, les plus jeunes. Ces dernières semaines, nous avons été témoins  des attitudes des jeunes qui n’honorent ni les hommes, ni le pays ni même Dieu. Pourtant nous voulons que chaque citoyen respecte et aime son semblable. Si ils en arrivent à malmener des adultes, ils ont manqué de respects non seulement à ces personnes mais aussi à eux-mêmes.  Nous encourageons vraiment le RODEB à étendre cette activité à bon nombres d’écoles mais pourquoi pas aussi toucher les lycées afin que nous retrouvions notre pays d’antan en matière de respect des valeurs.

 

Bassia George, chef de circonscription de koudougou 2: Nous apprécions beaucoup cette activité car  elle s’inscrit en droite ligne avec ce que nous poursuivons dans le cadre de l’encadrement de nos écoles primaires. Nous avons été satisfait à travers  les activités qui sont menées par le RODEB qui selon nous feront bouger la ligne au niveau de la lutte contre  l’incivisme.  Le phénomène de l’incivisme a pris de l’ampleur. Dans la vie au quotidien,  nous constatons et si nous commençons déjà avec les enfants, je pense que dans les années à venir, nous pourrons constater un certain recul.

La Communication du RODEB

 


Un commentaire

  1. SAWADOGO Vincent de Paul dit :

    Vraiment un sujet d’actualité dans le milieu des jeunes et qui mérite beaucoup d’actions de sensibilisation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :